vendredi 30 décembre 2016

City of Heavenly Fire (The Mortal Instruments #6) - Cassandra Clare



Title: City of Heavenly Fire

Series: The Mortal Instruments #6

Author: Cassandra Clare

Publisher: Margaret McElderry Books

Rating: 3/5

Read in English




Summary:
In this dazzling and long-awaited conclusion to the acclaimed Mortal Instruments series, Clary and her friends fight the greatest evil they have ever faced: Clary's own brother.
Sebastian Morgenstern is on the move, systematically turning Shadowhunter against Shadowhunter. Bearing the Infernal Cup, he transforms Shadowhunters into creatures out of nightmare, tearing apart families and lovers as the ranks of his Endarkened army swell.
The embattled Shadowhunters withdraw to Idris - but not even the famed demon towers of Alicante can keep Sebastian at bay. And with the Nephilim trapped in Idris, who will guard the world against demons?
When one of the greatest betrayals the Nephilim have ever known is revealed, Clary, Jace, Isabelle, Simon, and Alec must flee - even if their journey takes them deep into the demon realms, where no Shadowhunter has set foot before, and from which no human being has ever returned...
(Goodreads)

My review :
DONE!! YES!! I'm finally done with this series! I thought I would never see the end of it! But (thanks audiobooks!) I saw it!  And  it's far from being incredible... I was expecting action, plot twists and all that jazz! I was waiting for suspense, everything going crescendo and epic battle scenes! But nope. Had none of that.
Instead, I had new cheracters (after six books, I thought we already had plenty, my mistake), an unending quest, most of which was plain uninteresting to me, and the characters were more unnerving than usual.
First things first. New characters. Not one or two, non, an entire family! I hated this. I don't see the point in introducing new characters in the last books of a series. Especially less than useful ones. Except for Emma and Julian, the others barely appear in the entire book so what's the point? And even Emma and Julian are not that useful. I don't understand why Cassie Clare added them. Moreover, I had no care for them at all.
Next, most of the book is so damn long... I won't repeat what I already said about the long descriptions but that too was a problem. But the main problem was that most of the book revolves around the quest in the Demon Realm. It was as interesting as a trip in a black hole. If I summarize it, it was "walk, kill a demon, sleep, repeat". Even the battle scenes weren't that good. I wasn't drawn to them. Everything fell flat. Even worse than in the previous book and I didn't think that was possible.
But, I liked the evolution of the world, the discovery of new faces of it. The Demon Realm, what happens to the demons and all that, it was well thought and quite interesting. It definitely brought some interest in me.
As always, I didn't like the characters except for Alec and Magnus. The only thing I really loved was to discover more about Magnus' family and background. That I absolutely loved!
Oh, and Simon... That guy is worse than weed. I believed it! I was about to pop the champagne with what happens to him, his big moment Hunger Games style. But then... damn! Will we ever get rid of him?!
In conclusion, I didn't get hooked. It's not the worst book I read this year but it's not the most exciting. As I said on Goodreads, it was jsut MEH. And that makes me hesitate whether or not I should read the trilogy with Will, Tessa and that other guy of whom I can't remember the nom. In this book, I had a glimpse that made me want to read them but if I had to suffer through the reading... So, tell me if I should read those books or not because I really don't know.

La Cité du Feu Sacré (The Mortal Instruments #6) - Cassandra Clare



Titre : La Cité du Feu Sacré

Série : The Mortal Instruments #6

Auteur : Cassandra Clare

Editeur : Pocket Jeunesse

Note : 3/5

Lu en anglais




Résumé :
Les ténèbres s'abattent sur le Monde Obscur. Le chaos et la destruction se propagent à une vitesse terrifiante. Clary, Jace, Simon et leurs compagnons rassemblent leurs forces pour faire face au démon le plus puissant qu'ils aient jamais affronté : Sébastien, le frère de Clary. Rien ne semble pouvoir l'arrêter.
L'unique espoir de l'anéantir se trouve au coeur du Royaume des Démons. Mais, pour les Chasseurs d'Ombres, ce voyage exige de lourds sacrifices. La quête s'annonce plus difficile que jamais...
(Babelio)

Mon avis :
 FINI!! YES!! J'ai terminé cette série ! Enfin ! J'ai cru que je n'y arriverais jamais ! Mais (merci l'audiobook !) j'en ai vu la fin ! Et c'est loin d'être phénoménal, comme fin. Je m'attendais à de l'action, des retournements de situations et tout le toutim ! Je m'attendais à ce que ça monte crescendo, à du suspense, à des scènes de bataille démentielles. Mais non. Rien de tout ça. 
Au lieu de ça, j'ai eu droit à de nouveaux personnages (après six livres, je pensais qu'il y en avait bien assez, my mistake), une quête interminable dont les trois quarts m'ont paru sans intérêt et les personnages m'ont paru encore plus agaçants que d'habitude. 
Commençons par le commencement. Les nouveaux personnages. Pas seulement un ou deux nouveaux, non, toute une famille ! J'ai détesté ça. Je ne vois pas l'intérêt de rajouter toute une famille dans le dernier livre. Surtout pour l'usage que Cassie Clare en fait. En dehors de Emma et Julian, les autres apparaissent une demi-douzaine de fois dans tout le livre alors à quoi bon les ajouter ? Et même Emma et Julian n'ont pas vraiment d'intérêt. Je ne comprends pas pourquoi Cassie Clare les a rajoutés. En plus, je n'ai eu aucune empathie envers eux. 
Ensuite, la plupart du livre est d'une longueur interminable. Je ne me répéterai pas sur les descriptions à rallonges (et à tiroirs et à répétitions) mais c'était aussi un problème. Ensuite, cette quête dans le Royaume des Démons... C'était aussi intéressant qu'un voyage dans un trou noir. Pour moi, ça se résumé à "ils avancèrent, tuèrent un démon, se reposèrent et recommencèrent". Même les scènes de combat n'ont eu aucun intérêt. Tout m'a paru atrocement plat et long. Encore pire que dans le tome précédent et je ne pensais pas ça possible. 
Par contre, j'ai aimé le développement du monde, découvrir de nouvelles facettes. Le Royaume des Morts, ce qui arrive aux démons et tout ça, c'était plutôt bien pensé et assez intéressant. Ca a remonté le niveau du roman. 
Comme toujours, je n'ai apprécié aucun des personnages à part mes deux chouchous Alec et Magnus. La seule chose que j'ai vraiment aimé, ça a été d'en apprendre plus sur le passé et la famille de Magnus. Ca, j'ai adoré ! 
Oh, et Simon... Ce type est pire que de la mauvaise herbe. J'y ai cru, moi ! J'étais à deux doigts de faire péter le champagne avec ce qui lui arrive, son moment à la Hunger Games. Mais après... damn ! On se débarrassera jamais de ce morveux ou quoi ?! 
Bref, je n'ai pas accroché plus que ça. Après, je ne dis pas que c'est le pire bouquin que j'ai lu cette année mais il est certain que ce n'était pas le plus passionnant. Comme je l'ai dit sur Goodreads, globalement, c'était MEH. Et ça me fait hésiter à lire la trilogie avec Will, Tessa et l'autre dont le nom continue de m'échapper. L'aperçu qu'on a ici m'a donné envie de lire ces trois livres mais si je dois subir ma lecture... Ca ne va pas être possible. Du coup, dites-moi si je dois tenter le coup ou en rester loin. Parce que je ne sais vraiment pas si je dois tenter le coup.

mercredi 28 décembre 2016

L'amour... Non merci ! (FBI/US Attorney #4) - Julie James



Titre : L'amour... Non merci !

Série : FBI/US Attorney #4

Auteur : Julie James

Eidteur : J'ai Lu Promesses

Note : 4/5

Lu en anglais




Résumé :
Le séduisant Cade Morgan, célèbre avocat de Chicago, a besoin de l'aide de Brooke Parker pour faire tomber un sénateur corrompu. Brooke, elle-même brillante avocate au sein de la chaîne de restauration huppée Sterling Restaurants, n'aura qu'à placer un micro à la table qu'a réservée le sénateur dans l'un des restaurants 5 étoiles de Sterling. La rencontre entre Brooke et Cade fait des étincelles et, d'emblée, la coopération s'annonce électrique entre ces deux fortes têtes. Néanmoins, le charme opère... Mais le deal est très clair : il n'y aura strictement rien de sérieux à attendre de cette relation. Ni pour l'un, ni pour l'autre. Car, comment une femme d'affaires dont les journées ne comptent pas assez d'heures et un homme émotionnellement inaccessible pourraient-ils construire quoi que ce soit de solide ?
 (Goodreads)

Mon avis :
Ce que j'aime le plus dans les livres de Julie James, c'est qu'ils vont vite à lire et qu'ils sont chou comme tout, juste parfaits pour sortir d'un book slump. Et avec le livre que je lisais avant celui-ci, je tombais totalement dans un énorme book slump. And j'ai décidé de lire quelque chose de mignon et rapide. Et j'ai pensé à cette série que j'ai commencé il y a un moment et que j'avais beaucoup aimée. 
J'ai aimé les personnages de ce livre. Cade a son pssé et sa vie à côté de la romance et Brooke aussi. Le livre n'a rien de complexe ou autre. C'est tout mignon, plutôt drôle et c'est une romance facile. Mais les personnages sont plus réels que dans d'autres livres du même style. Les deux personnages ont leur histoire propre et leurs personnalités. Les petites disputes entre Cade et Brooke sont drôles et même si c'est cliché, c'est toujours amusant à lire.
Brooke est indépendante et badass et c'est impossible de ne pas l'apprécier. Cade a ses points faibles qui le rendent moins parfait et idéal et plus appréciable. La façon qu'a Julie James de créer ses personnages nous amène à nous préoccuper de ce qui leur arrive, on veut les voir heureux et amoureux. L'auteur parvient à les rendre juste incroyables avec leurs forces, faiblesses et armure qu'on ne peut que les apprécier et ça rend le livre encore meilleur.
J'adore les livres de Julie James. Sérieusement. Et ils semblent toujours s'améliorer, encore et encore. Ils sont chous comme tout mais ils vont vite à lire et ils sont drôles et sympathiques avec des personnages géniaux... J'adore. Et je ne peux qu'attendre les prochains qui sortiront !

Love Irresistibly (FBI/US Attorney #4) - Julie James



Title: Love Irresistibly

Series: FBI/US Attorney #4

Author: Julie James

Publisher: Berkley Sensation

Rating: 4/5

Read in English




Summary:
HE’S USED TO GETTING WHAT HE WANTS…
A former football star and one of Chicago’s top prosecutors, Assistant U.S. Attorney Cade Morgan will do anything to nail a corrupt state senator, which means he needs Brooke Parker’s help. As general counsel for a restaurant company, she can get a bug to the senator’s table at one of her five-star restaurants so the FBI can eavesdrop on him. All Cade has to do is convince Brooke to cooperate—and he’s not afraid to use a little charm, or the power of his office, to do just that.
AND WHAT HE WANTS IS HER.
A savvy businesswoman, Brooke knows she needs to play ball with the U.S. Attorney’s office—even if it means working with Cade. No doubt there’s a sizzling attraction beneath all their sarcastic quips, but Brooke is determined to keep things casual. Cade agrees—until a surprising turn of events throws his life into turmoil, and he realizes that he wants more than just a good time from the one woman with whom he could fall terrifyingly, irresistibly in love . . .
 (Goodreads)

My review:
What I like most about Julie James' books is that they are quick and fluffy reads that are just perfect to get out of book slumps. And with the book I was reading before this one, I was definitely getting into a huge book slump. So I decided to read something sweet and easy. And I thought about this series that I started a while ago and liked a lot. 
I liked the characters in this book. Cade has his background and his life besides the romance and the same goes with Brooke. This book has nothing complex or anything. It's a fluffy, quite funny, easy romance. But the characters are more real than in some book of the same genre. Both have their own backstories and have their own traits. The bickering between Cade and Brooke is funny and even if it's quite cliché to have the romance characters bicker, it's always a good fun. 
Brooke is so independent and badass that I couldn't help to like her. Cade has his soft spots that make him less perfect and idealistic and make him more likeable. The way Julie James wrote her two main characters makes us care for them, want them to be happy and all. She managed to make them so great with their strength, weaknesses and armor that you can't help but care for them which makes the book even better. 
I love Julie James' books. Seriously. And they seem to always get better and better. They are fluffy as heck but they are so quick to read and funny and sweet with great characters... I love them. And I can't wait to read the next books that will come out!

lundi 26 décembre 2016

The Shining - Stephen King




Title: The Shining

Author: Stephen King

Publisher: Hodder & Stoughton

Rating: 5/5

Read in French





Summary:
Danny was only five years old but in the words of old Mr Halloran he was a 'shiner', aglow with psychic voltage. When his father became caretaker of the Overlook Hotel his visions grew frighteningly out of control.
As winter closed in and blizzards cut them off, the hotel seemed to develop a life of its own. It was meant to be empty, but who was the lady in Room 217, and who were the masked guests going up and down in the elevator? And why did the hedges shaped like animals seem so alive?
Somewhere, somehow there was an evil force in the hotel - and that too had begun to shine...
(Goodreads)

 My review:  
My very first Stephen King book! Well, we can say I didn't choose the softest one! I hesitated a really long time before deciding to pick up this book since King is such a huge and prolific writer and I was scared to be disappointed. If I had been, I would have been crushed! Thankfully, I'm far from being disappointed!
I loved the characters of the book, their weaknesses and their mental problems. Because, at that point, they are all crazy! But it brings even more to the creepy and suffocating atmosphere of the novel. Moreover, I had heard about the Stanley Hotel that inspired King for that book. It didn't help on the creepy level!
At first, I was a bit thrown aback by the style since I'm not used to it. What I'm used to is direct and twisted and dark thriller novels not subtle horror that's so close to the reality it would not be that hard to believe everything could actually happen. I think that the way Stephen King paints the whole picture makes it so possible that it makes the story even creepier and makes it a success. 
The slow side of the book brings more reality but it bothered me a bit. I don't usually like when the story is slow building. But that story is so well crafted, with so well built characters that it didn't bothered me that much and since I loved my read...! To the point I think I'm going to read much more Stephen King from now on!

Shining - Stephen King




Titre : Shining

Auteur : Stephen King

Editeur : Le Livre de Poche

Note : 5/5

Lu en français





Résumé :
Quand on propose à Jack Torrance, ancien professeur et ancien alcoolique, un poste de gardien pour l'hiver à l'hôtel Overlook dans les montagnes du Colorado, il croit tenir là une chance de se racheter aux yeux de sa famille. Il s'y installe avec Wendy, sa femme, et leur fils Danny, en espérant profiter de cette occasion pour écrire la pièce de théâtre qui le révélera au monde.
Mais les démons de l'hôtel trouvent en Jack une proie presque trop facile pour poursuivre leur oeuvre de mal, et il faudra le courage et le sixième sens étrange de son fils pour sauver in extremis ce qui pourra l'être. Car Danny possède ce don de lumière de même que l'ancien cuisinier de l'hôtel, Dick Hallorann, et la conjugaison des deux fera reculer les forces du mal. Pendant un certain temps...
(Goodreads)
 
 Mon avis :  
Mon tout premier Stephen King ! On peut dire que je n'ai pas choisi le plus soft ! J'ai longtemps hésité à me jeter à l'eau parce que King est un vrai monument et que j'avais affreusement peur d'être déçue. Si je l'avais été, j'aurais été dévastée ! Heureusement pour moi, c'est loin d'être le cas ! 
J'ai adoré les personnages du roman, leurs faiblesses et leurs problèmes mentaux. Parce que, à ce niveau-là, ils sont tous fous ! Mais ça rajoute à l'atmosphère étouffante et glauque du roman. En plus, j'avais déjà entendu parler du Stanley Hotel qui a inspiré Stephen King pour ce roman. Ca n'a pas aidé sur le niveau de glauque ! 
Au départ, j'ai été un peu perturbée par le style parce que ce n'est pas vraiment ce dont j'ai l'habitude. Je suis une habituée des thrillers directs et tordus mais pas de l'horreur subtile et si proche de la réalité qu'on pourrait croire que tout est vrai. Je crois que c'est la façon de King de tout monter de façon à peindre un tableau si probable que ça rend toute l'histoire encore plus effrayante qui fait son succès. 
Le côté lent du livre ajoute au côté réel mais m'a un peu dérangée. Je n'aime pas trop lorsque l'histoire se déroule trop lentement. Mais cette histoire est tellement bien faite, avec des personnages si bien créés que, au fond, ça n'a pas eu trop d'importance parce que j'ai adoré ma lecture. Au point que je pense bien lire beaucoup plus de Stephen King à partir de maintenant !  

mardi 20 décembre 2016

City of Lost Souls (The Mortal Instruments #5) - Cassandra Clare




Title: City of Lost Souls

Series: The Mortal Instruments #5

Author : Cassandra Clare

Publisher: Margaret McElderry Books

Rating: 3/5

Listened to in English




Summary:
What price is too high to pay, even for love? When Jace and Clary meet again, Clary is horrified to discover that the demon Lilith’s magic has bound her beloved Jace together with her evil brother Sebastian, and that Jace has become a servant of evil. The Clave is out to destroy Sebastian, but there is no way to harm one boy without destroying the other. As Alec, Magnus, Simon, and Isabelle wheedle and bargain with Seelies, demons, and the merciless Iron Sisters to try to save Jace, Clary plays a dangerous game of her own. The price of losing is not just her own life, but Jace’s soul. She’s willing to do anything for Jace, but can she still trust him? Or is he truly lost?
Love. Blood. Betrayal. Revenge. Darkness threatens to claim the Shadowhunters in the harrowing fifth book of the Mortal Instruments series.
(Goodreads)

My review
I'm still wondering why Cassandra Clare has kept this series going. This book is long, the characters are annoying (except for Alec and Magnus), the chapters are never-ending...
Thankfully, I had the audiobook because, without it, I would never have been able to go to the end. First, because of the chapters. I like long books, don't get me wrong. But if there's one thing I loathe, it's long, never-ending chapters and this book has nothing but that. Every single chapter is so long it's been killing me and, even with the audiobook, I always ended up losing interest somewhere. Honestly, it was so very, very, very long...And don't get me started on the long sentences that break the rhythm, the details that appear everywhere, sometimes useless and repetitive... Because of it, the style becomes heavy and difficult to read...
To make matters worse, the characters are just so... unnerving. Clary is annoying, Jace is a fake martyr, Isabelle made me want to throw cream tarts in her face and I'm not even speaking about Maia and Jordan. Especially Jordan, in fact. The only ones I liked are Alec and Magnus. This couple is just adorable and funny and cute and I love them. They are my favorite and I'm starting to believe I'm going to finish this series only to know what happens to them (and because the books were gifts...)
Sebastian is caricatural, completely over the top. And this story he tells Clary somewhere around the end...! Gosh! I don't know where Cassie Clare found this but this is seriously messed up! Nonetheless, Sebastian is like the bad guy from a children's book.
Moreover, the whole plot of the book is Jace and his "possession". To be honest, he didn't seem that much different from usual to me... But since I don't give much care to this annoying blondie... And Clary, the lovesick puppy who loses all sense of rationality...
Well, I didn't liked that book very much even if it had potential. The only last thing, I was furious about what Cassie did to Alec and Magnus around the end of the book. My favorite characters! How dared she?! Just to make sure she makes it up, I started the last book... And damn! My review will look like a copy and paste of this one, I see this coming...

La Cité des Âmes Perdues (The Mortal Instruments #5) - Cassandra Clare



Titre : La Cité des Âmes Perdues

Série : The Mortal Instruments #5

Auteur : Cassandra Clare

Editeur : Pocket Jeunesse

Note : 3/5

Ecouté en anglais




Résumé :
Jace et Clary se retrouvent, mais le jeune homme n'est plus le même : son sort est désormais lié par la démone Lilith à celui du maléfique Sebastian, dont il est devenu l'esclave dévoué. L'Enclave est prête à tout pour détruire Sebastian, mais impossible de tuer le mauvais sans perdre à jamais le bon... Alec, Magnus, Simon, Isabelle et Clary ne reculeront pourtant devant aucun sacrifice pour délivrer leur ami, faisant affaire avec démons et créatures démoniaques et invoquant jusqu'aux cruelles Soeurs de Fer. Mais reste-t-il quoi que ce soit de celui qu'ils aiment?
(Goodreads)

Mon avis
Je continue de me demander pourquoi Cassandra Clare a continué cette série. Ce tome est long, les personnages sont chiants (à part Alec et Magnus), les chapitres sont interminables...
Heureusement que j'avais l'audiobook parce que, sinon, soyons honnêtes, je ne serais pas allée jusqu'au bout de ce roman. Déjà à cause des chapitres. J'aime les longs romans mais s'il y a une chose que j'ai en horreur absolue, ce sont les chapitres interminables et ce roman n'a que ça. Tous les chapitres sont d'une longueur atroce qui, même avec l'audiobook, m'ont toujours amené un manque d'attention sur la fin. Franchement, c'est très, très, très long. Et je ne parle pas des phrases longues qui cassent le rythme, des détails loin d'être nécessaires et parfois même répétifs qui se glissent partout... Ca rend le style lourd et laborieux.
Pour ne rien arranger, les personnages m'agacent. Clary est une chieuse, Jace, un faux martyr, Isabelle me donne envie de lui envoyer des tartes à la crème dans la tronche et je ne parle pas de Maia et Jordan. Surtout Jordan en fait. Les seuls que j'ai toujours aimé, ce sont Alec et Magnus. Ce couple est juste adorable et fun et je les adore. Ce sont mes chouchous et je commence à croire que je ne vais finir cette maudite série que pour eux (et parce qu'on m'a offert les livres...)
Sébastien est caricatural, totalement over the top. Et cette histoire qu'il sort à Clary sur la fin...! Seigneur ! Je ne sais pas où Cassie Clare a été trouver ça mais c'est sacrément tordu ! Toujours est-il que Sébastien ressemble à un méchant de livre pour enfants. 
En plus, le centre de tout ce tome, c'est Jace, sa "possession", disons. Honnêtement, il ne m'a pas paru si différent de d'habitude... En même temps, vu l'intérêt que je porte à ce blondinet agaçant... Et Clary, l'amoureuse transie qui en perd tout sens de rationalité... 
Bref, je n'ai pas tellement accroché même si, quelque part, ça avait du potentiel. Par contre, je suis outrée par ce que l'auteur a osé faire à Alec et Magnus à la fin du livre. Mes chouchous ! Comment a-t-elle osé ? Juste pour m'assurer qu'elle répare ses torts, j'ai commencé le dernier tome... Et, damn, ma chronique de ce tome va ressembler à un copier-coller de celle-ci, je le sens venir...

PS: Je suis passée entre l'audiobook en VO et le livre en VF et je suis abasourdie par les différences entre les deux. Des phrases disparaissent, changent de place... Parfois, le sentiment est même totalement différent...

vendredi 16 décembre 2016

Red Rising (Red Rising #1) - Pierce Brown



Title : Red Rising

Series : Red Rising #1

Author : Pierce Brown

Publisher : Del Rey (Random House)

Rating: 5+/5

Read in French




Summary:
Darrow is a Red, a member of the lowest caste in the color-coded society of the future. Like his fellow Reds, he works all day, believing that he and his people are making the surface of Mars livable for future generations.
Yet he spends his life willingly, knowing that his blood and sweat will one day result in a better world for his children.
But Darrow and his kind have been betrayed. Soon he discovers that humanity already reached the surface generations ago. Vast cities and sprawling parks spread across the planet. Darrow—and Reds like him—are nothing more than slaves to a decadent ruling class.
Inspired by a longing for justice, and driven by the memory of lost love, Darrow sacrifices everything to infiltrate the legendary Institute, a proving ground for the dominant Gold caste, where the next generation of humanity's overlords struggle for power. He will be forced to compete for his life and the very future of civilization against the best and most brutal of Society's ruling class. There, he will stop at nothing to bring down his enemies... even if it means he has to become one of them to do so.
(Goodreads)

My review:
This book is amazing. I don't have other words to describe it. I loved it and I got hooked without even knowing how.
The beginning is a bit slow. I didn't like all that part where Darrow is in the mine. But after, it grows, it grows and it grows and it explodes and I loved every bit. The world is incredibly well built and everything is explained. My only (really teeny tiny) problem was to go back to the Colors pyramid at the beginning since I couldn't remember all of them and what they meant.
Darrow may be a really credible character, he's not my favorite. I love Sevro, the psychopath, way more. This guy is completely weird and psychotic and I adored him. Even though he doesn't appear enough for me. But I also liked Pax and Tactus who are just incredible. I liked Cassius bipolar side. But I didn't really liked Mustang.
The story is complex, addictive and just completely amazing. The world Pierce Brown created is dark and tough, really different from the usual dystopias. I didn't think I would like it at first since Darrow was quite unnerving (and don't get me started on his wife). But, honestly, this world is so dark and violent and oppressive that I loved it. It's completely the type of atmosphere that I love. And mixing dystopia and almost horror... A combination that I simply loved. Moreover, to make everything better: it happens on Mars!
Seriously, this book is a must-read and I NEED to read the next books!

Red Rising (Red Rising #1) - Pierce Brown



Titre : Red Rising

Série : Red Rising #1

Auteur : Pierce Brown

Editeur : Hachette

Note : 5+/5

Lu en français




Résumé :
« J’aurais pu vivre en paix. Mes ennemis m’ont jeté dans la guerre. »
Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir.
Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire. Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l’élite des Ors, dans un terrain d’entraînement grandeur nature.
Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles : tuer ou être tué, dominer ou être dominé.
(Babelio)

Mon avis :
Ce livre est démentiel. Je n'ai pas d'autre mot pour le décrire. J'ai adoré et je me suis retrouvée happée dedans sans rien comprendre à ma vie. 
Le début est un peu lent. Je n'ai pas trop aimé toute cette partie où Darrow est à la mine. Mais après, ça monte et ça monte et ça monte et ça explose et j'ai adoré chaque moment. Le monde est magnifiquement bien construit et tout est expliqué. Mon seul problème (léger, très léger), ça a été de devoir retourner au début pour regarder la pyramide des Couleurs parce que j'ai eu un peu de mal à me souvenir de tout.
Darrow a beau être un personnage très crédible, ce n'est pas mon personnage préféré. Non, je préfère largement Sevro, le psychopathe. Ce type est carrément bizarre et névrotique et je l'ai adoré. Il n'apparaît pas assez à mon goût. Mais comme j'adore aussi Pax et Tactus qui sont juste trop fort. J'ai bien aimé le côté un peu bipolaire de Cassius. Par contre, je n'ai pas trop accroché avec le personnage de Mustang. 
L'histoire est complexe, prenante et juste totalement addictive. Le monde qu'a créé Pierce Brown est noir et dur, très différent des dystopies habituelles. Je ne pensais pas que j'allais accrocher au début parce que Darrow était assez énervant et je ne parle même pas de sa femme). Mais honnêtement, ce monde est si noir et violent et oppressif que j'ai adoré. C'est totalement le genre d'atmosphère que j'adore. Et mélanger dystopie et presque de l'horreur... Une combinaison que j'ai tout simplement adoré. En plus, pour rendre le tout encore mieux : ça se passe sur Mars ! Franchement, ce livre est à lire et j'ai terriblement envie de lire la suite ! Il me FAUT la suite !

lundi 12 décembre 2016

Le sel de nos larmes - Ruta Sepetys




Titre : Le sel de nos Larmes

Auteur : Ruta Septys

Editeur : Gallimard Jeunesse

Note : 3/5

Lu en anglais






Résumé :
Hiver 1945, Prusse-Orientale. Des milliers de réfugiés fuient la progression de l'armée soviétique. Trois jeunes gens se lient d'amitié et affrontent le froid, la faim, les bombardements aériens et les contrôles d'identité dans l'espoir de rejoindre le Wilhelm Gustloffun, un gigantesque paquebot.
(Goodreads)

Mon avis :
J'ai entendu beaucoup de bonnes choses sur ce livre mais quand je l'ai écouté... c'était plutôt bof.  Je ne l'ai pas détesté mais je ne l'ai pas adoré non plus. C'était plutôt moyen.
Je ne me suis pas attachée aux personnages à part peut-être Florian. Joana est agaçante au possible. Emelia n'est pas mieux. Et Alfred... Sérieusement, Alfred est le genre de personnage dont on sent que l'auteur a voulu qu'il nous fasse pitié. Que c'est le seul but de ce personnage.
Le roman a un message assez profond et la catastrophe en elle-même fait le roman. J'ai aimé l'atmosphère, le sentiment d'être dans la Seconde Guerre Mondiale. Mais ça manque d'émotions. C'était plat, comme un livre d'histoire. Et comme je n'ai vraiment pas aimé les personnages, ça n'a pas aidé.
Je vois ce que l'auteur a voulu faire au travers de ses personnages, tous d'un pays différent, tous victimes d'une guerre cherchant désespérement un refuge jusqu'à ce que tout soit fini. Mais c'est trop plat en dépit des petits moments mignons. Je n'ai même pas eu envie de pleurer à la fin. Je pensais vider des paquets de mouchoirs mais rien. C'était froid et vide d'émotions. Et ça, plus que le reste, c'était triste. Et très décevant.
Malgré tout, j'ai aimé le livre. Il montre la vraie face de la guerre et ne la rend pas jolie et romantique pour un public plus jeune. Peut-être est-ce pour ça que ça parait froid, quelque part. Je ne sais pas trop...
En conclusion, c'est un bon livre mais pas ce que j'en attendais.

Salt To The Sea - Ruta Sepetys




Title: Salt To The Sea

Author: Ruta Septys

Publisher: Philomel Books

Rating: 3/5

Read in English





Summary:
Winter, 1945. Four teenagers. Four secrets.
Each one born of a different homeland; each one hunted, and haunted, by tragedy, lies…and war.
As thousands of desperate refugees flock to the coast in the midst of a Soviet advance, four paths converge, vying for passage aboard the Wilhelm Gustloff, a ship that promises safety and freedom.
Yet not all promises can be kept.
Inspired by the single greatest tragedy in maritime history, bestselling and award-winning author Ruta Sepetys (Between Shades of Gray) lifts the veil on a shockingly little-known casualty of World War II. An illuminating and life-affirming tale of heart and hope.
(Goodreads)

My review:
I heard a lot of positive things about that book but when I listened to it... it was kinda meh. I didn't dislike it but I didn't like it either. It was just relatively average. 
I didn't get attached to any of the characters except maybe Florian. Joana was annoying like no other, Emelia too. And Alfred. Seriously, Alfred is the type of character that makes you feel like the author created him in the sole purpose of being pitied. 
The novel has a pretty deep message and the catastrophe in itself make the book. I liked the atmosphere, the feeling of being in WWII. But it lacked emotions. It felt pretty flat, like a History book, actually. And since I really disliked the characters, it didn't help. 
I see what the author tried to do through her characters, all from a different country, all casualties of the war desperately trying to find shelter until everything is over. But it's too flat despite the few cute moments. I didn't even felt like crying at the end. I was expecting to cry a river but not even a tear stung. Nothing. That was quite sad. And very disappointing. 
I still liked the book. It shows the real side of the war and it doesn't make it pretty or romantic to make it accessible to a youngest public. Maybe that's why it is cold, somewhat. I don't really know... 
In conclusion, it's an okay book but not what I expected it to be. 

dimanche 4 décembre 2016

Harry Potter et l'Enfant Maudit - J.K. Rowling & Jack Thorne & John Tiffany



Titre : Harry Potter et l'Enfant Maudit

Série : Harry Potter #8

Auteurs : J.K. Rowling & Jack Thorne & John Tiffany

Editeur : Gallimard Jeunesse

Note: 3.5/5

Lu en anglais





Résumé :
La huitième histoire. Dix-neuf ans plus tard.
Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du Ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu.
Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.
(Goodreads)
Mon avis :
J'ai entendu tellement de mauvaises choses à propos de ce livre que je n'en attendais pas beaucoup. Je pensais qu'il serait vraiment mauvais. Mais comme j'ai commencé à le lire sans rien en attendre, ce n'était pas si mal. J'ai plutôt apprécié, d'ailleurs. 
Le début est flou. Les années passent rapidement, les actions et les dialogues ne sont pas bien introduits. Je n'ai vraiment pas aimé le premier acte. Mais le reste est plutôt sympa et drôle. Ca ressemble sacrément à une fanfiction qui aurait été écrite sous forme de pièce de théâtre.

Quand j'ai fermé le livre, c'est l'impression que j'ai eue. Que je venais de terminer une fanfiction. Pas un roman, pas un autre Harry Potter mais une fanfiction. 
J'ai adoré Scorpius. Oui, bon, c'est un Malefoy et j'ai toujours eu un truc pour les Malefoy. Et il faut dire que sa relation avec Albus, c'est carrément du matériel pour fanfiction. Qu'on se le dise. 
Je n'ai pas grand-chose à dire. Les relations entre les personnages ne sont pas très réalistes. Surtout celles entre Ron et Hermione et Albus et Harry. La première est digne d'un cartoon et la seconde fait très cliché de l'adolescent rebelle. Sérieusement, ça aurait pu être mieux fait.
L'intrigue est basique. Elle ne m'a pas intéressée plus que ça. Delphi n'a rien de crédible dans son rôle. C'est plus une petite peste capricieuse que ce qu'elle est censée être. Je n'en dirais pas plus pour éviter les spoilers mais franchement, c'est l'un des pires personnages du livre.
Donc, oui, globalement, ce n'est pas si mal mais ce n'est pas génial non plus. J'ai apprécié (parce que c'est dur pour moi de ne pas apprécier une fanfiction (ou livre, choisis la terminologie) d'Harry Potter mais ce n'est pas la meilleure chose que j'aie lue. Soyons honnêtes, il y a de meilleures fanfictions là-dehors que ce livre.

Harry Potter And The Cursed Child - J.K. Rowling & Jack Thorne & John Tiffany



Title: Harry Potter And The Cursed Child

Series: Harry Potter #8

Authors: J.K. Rowling & Jack Thorne & John Tiffany

Publisher: Little, Brown, UK

Rating: 3.5/5

Read in English




Summary:
It was always difficult being Harry Potter and it isn’t much easier now that he is an overworked employee of the Ministry of Magic, a husband and father of three school-age children.
While Harry grapples with a past that refuses to stay where it belongs, his youngest son Albus must struggle with the weight of a family legacy he never wanted. As past and present fuse ominously, both father and son learn the uncomfortable truth: sometimes, darkness comes from unexpected places.
(Goodreads)
My review:
I heard so many bad reviews about this that I wasn't expecting much. I thought it would be really bad. But since I started my read without expecting to get anything out of that book, it wasn't that bad. I even enjoyed it somehow. 
The beginning is blurry. Years passed quick, actions and dialogues are not really presented well. I didn't really like the first act. But the rest is fun and nice. Pretty much like a fanfiction written in the form of a play. 
When I closed the book, that's the impression I got. That I just finished reading a fanfiction. Not a novel, not another Harry Potter book but a fanfiction. 
I loved Scorpius. Well, he's a Malfoy after all. I always had a thing for the Malfoy boys. And his relationship with Albus is total fanfiction material. Just saying. 
I don't have much to say about it. The relationships between the characters are not really realistic. Especially the Ron/Hermione and Albus/Harry ones. They are almost cartoon-ish for the first one and "rebel teen" cliché for the second one. Seriously, it could have been done way better. 
The plot is basic. I didn't gave it much thought. Delphi isn't really credible in her role. She's more of a brat than what she's supposed to be. I won't say more to avoid spoilers. 
So, yeah, overall, it's not that bad but it's not that good either. I enjoyed it (because it's hard for me not to enjoy a Harry Potter fanfiction/book (sorry, not sorry) but it's not the best thing I've ever read. Let's be honest, I read some fanfictions that were way better than this...

mercredi 30 novembre 2016

Fangirl - Rainbow Rowell




Titre : Fangirl

Auteur : Rainbow Rowell

Editeur : Milady

Note : Coup de coeur

Lu en anglais





Résumé :
Cath et Wren sont des jumelles inséparables. Fans de Simon Snow, elles passent leur temps sur les forums consacrés à l'auteur. Mais la passion de Cath a tellement pris le pas sur sa vie que Wren lui annonce l'impensable : cette année, à la fac, elles feront chambre à part. L'une est prête à renoncer à ses rêves pour profiter dignement des joies de la vie estudiantine. L'autre est soudain projetée dans un univers hostile dans lequel tout le monde - ses profs, sa famille et sa colocataire - méprise la fanfiction. C'est alors qu'elle tombe sous le charme d'un obsédé de la littérature...
(Goodreads)

Mon avis :
(Wow ! Le résumé français ne donne vraiment pas envie... Heureusement que je le découvre après avoir lu le livre ! ) 
Mais OH MON DIEU! Ce livre est... Je n'ai même pas les mots pour le décrire. Il est aussi bon que ça ! J'avais des doutes au départ mais je voulais vraiment le lire parce que tout le monde en parlait et l'adorait. Et comme je n'ai jamais entendu rien de mauvais dessus, j'ai pensé que j'allais aimer. 
Et J'AI ADORE ! J'ai aimé chaque seconde de ma lecture. J'ai adoré les personnages, l'histoire... Tout, absolument tout !
Cath est un personnage génial et je me suis tout de suite identifiée à elle. J'ai écrit des fanfiction avant et, même si je suis passée à l'écrire de romans maintenant, je ne peux que comprendre ses raisons d'écrire. Je pense que c'est à ce moment-là que j'ai été séduite. J'ai su dès ce moment précis que j'allais adorer ce livre parce que l'auteur comprend vraiment et explique parfaitement les raisons de son personnage d'écrire.
Globalement, tous les personnages sont géniaux. Je n'ai pas trop aimé Wren puisque c'est une vraie peste. Parfois, je voulais la secouer et la gifler.
Pendant un moment, j'ai eu peur à cause de Nick et Levi. J'étais déjà en train de soupirer "triangle amoureux...". Si Rainbow Rowell avait fait ça, j'aurais vraiment été énervée. Mais les deux garçons apportent quelque chose à l'histoire, à Cath et j'ai adoré. Je pouvais parfaitement m'imaginer à sa place et je sais que je l'aurais vécu pareil. Je ne pense pas m'être sentie plus proche d'un personnage avant.
La chose que j'ai le plus aimé, c'est le concept des deux histoires en une. J'ai adoré avoir les passages de la fanfic de Cath mélangés à sa propre histoire. Je veux plus de Baz et Simon, maintenant. Je me moque de ne rien savoir de la fausse série de livre. Je veux lire la fanfic de Cath.
Et tous les livres de Rainbow Rowell. TOUS.
Oh, et les dessins à l'intérieur de couverture sont adorables et j'ai apprécié cette petite touche que je n'avais pas vue au début. C'est comme du fanart et j'ai adoré. C'est vraiment un petit détail mais il fait son effet !
En résumé, j'ai TOUT aimé de ce livre. Je ne le dirais jamais assez. Je l'ai tout simplement ADORE. C'est une oeuvre d'art. Rainbow Rowell va devenir une de mes auteurs préférées si tous ses bouquins sont aussi bons !

Fangirl - Rainbow Rowell




Title: Fangirl

Author: Rainbow Rowell

Publisher: Pan Macmillan

Rating: 5+/5

Read in English





Summary:
Cath and Wren are identical twins, and until recently they did absolutely everything together. Now they're off to university and Wren's decided she doesn't want to be one half of a pair any more - she wants to dance, meet boys, go to parties and let loose. It's not so easy for Cath. She would rather bury herself in the fanfiction she writes where there's romance far more intense than anything she's experienced in real life.
Now Cath has to decide whether she's ready to open her heart to new people and new experiences, and she's realizing that there's more to learn about love than she ever thought possible ...
A tale of fanfiction, family, and first love.
(Goodreads)

My review:
OMG! This book was... I don't even have words for it. I was THAT good! I had doubts about it but I really wanted to read since everyone was raging about it. I seriously never read or heard anything bad about it so I figured I would love it. 
And I DID! I loved every single bit of it! I loved the characters, the storyline, the plot... I loved everything. 
Cath is a really great character and I identified myself to her real quick. I used to write fanfiction and, even though I have moved on to write novels now, I related to her reasons to write. I think that part made it for me. I knew from that moment I would love that book since the author really understood and explained perfectly the reasons of her main character to write. 
Overall, all the characters are great. I didn't like Wren that much since she's a real brat (let's stay polite). Sometimes, I wanted to shake her and slap her. 
For a moment, I was scared since there are Nick and Levi. I was already sighing "love triangle...". If Rainbow Rowell had done that, I would have been really pissed at her to say the least. But both the boys bring something to the story, to Cath and I loved it. I could very well imagine myself in her place and I would have felt exactly the same. I don't think I've ever felt that close to a character before. 
The thing I loved most about that book was the concept of two stories in one. I loved having those passages from Cath's fanfic mixed in her own story. I want more of Baz and Simon, now. It doesn't matter that I don't now anything from the fake book series. I want to read Cath's fanfic. 
And ALL Rainbow Rowell's books. ALL OF THEM. 
Oh, and the art inside the cover is adorable and I loved that small touch that I didn't see at first. It felt like fanart and I loved it. It's a nice touch to it. 
Anyway, I loved everything about the book. I won't say it enough. I FREAKING LOVED IT. It's a masterpiece. Rainbow Rowell is going to become one of my favorite authors if all her books are that good!

lundi 28 novembre 2016

Genèse (Autre-Monde #7) - Maxime Chattam



Titre : Genèse

Série : Autre-Monde #7

Auteur : Maxime Chattam

Editeur : Albin Michel

Note : 4.5/5

Lu en français 




Résumé :
Traqués par l'empereur et par Entropia, Matt, Tobias, Ambre et les leurs doivent fuir et rallier des terres inconnues pour s'emparer du dernier Coeur de la Terre avant qu'il ne soit détruit.
Mais le monde souterrain qu'ils découvrent ne grouille pas seulement de dangers. Il recèle d'incroyables révélations.
La guerre est proche. Les sacrifices nécessaires.
L'ultime course-poursuite est déclarée. Autre-Monde s'achève et livre enfin tous ses secrets.
(Goodreads)

Mon avis
 Grande fan de Chattam ou non, ça fait longtemps que j'ai admis que la série Autre-Monde n'était pas ce que je préférais de lui. Le premier tome était plutôt bon mais la suite ne m'a jamais réellement convaincue. C'est bien parce que Chattam est mon auteur favori que j'ai continué à tout lire. 
Et ce tome doit être le meilleur de la série. 
Et c'est le dernier. 
Ce tome de conclusion répond à toutes les questions que l'on a pu se poser et je dois admettre que c'est vraiment bien recherché. J'ai adoré les parallèles à peine subtiles qu'il fait entre le monde d'aujourd'hui, celui dans lequel on vit, et les monstres de son livre. Déjà dans les précédents, c'était évident mais avec l'arrivée d'Anonymous... Anonymous, quoi. Tout est dit. Cette série est une sorte de conte avec une morale qui arrive à la fin. 
Au demeurant, ce n'est pas parce que j'ai bien aimé ce tome que je vais en faire des milliers d'éloges comme je peux le faire pour ses thrillers. Ce tome est assurément meilleur que les autres mais il a ses faiblesses. 
La première, la plus agaçante : le vocabulaire. Je suis plutôt cultivée (je pense) mais devoir chercher des mots dans le dictionnaire parce que je n'ai pas d'autre choix si je veux comprendre à quoi ressemble le monstre... C'est too much. Je veux bien qu'il y ait un ou deux mots complexes dans les romans mais là, c'était trop. Tout ça pour désigner les crocs d'une araignée... J'ai trouvé que ça cassait toute la tension. Quand on me décrit un monstre, j'aime pouvoir le visualiser tout de suite plutôt que de devoir passer par la case dictionnaire. Ca m'a tué le moment.  Déjà que les adolescents n'ont pas un vocabulaire d'adolescents... Je veux bien qu'ils vivent dans un monde dur où ils grandissent plus vite mais, dans mon idée, ça ne leur fera jamais sortir des phrases tarabiscotées et avec un style très savant. 
Ensuite, Ambre. Je ne vais pas entrer dans les détails pour éviter les spoilers mais ce qu'il se passe avec Ambre... Ca m'a mise mal à l'aise. Elle a quoi, dix-sept, dix-huit ans ? Je ne sais plus trop mais il me semble que c'est dix-sept et ça m'a mise vraiment mal à l'aise. Je suppose que c'était nécessaire pour la suite de l'histoire, pour rendre la chose possible mais... je n'ai pas aimé cette partie. Déjà que je ne peux pas la sentir...
Globalement, j'ai moins aimé chacun des personnages dans ce tome, de toute façon. 
Autrement, le rythme est meilleur, moins traînant. L'histoire est bien montée, bien expliquée. J'ai aimé cette conclusion, vraiment. Elle noue la boucle et elle est plus fluide, plus agréable à lire. Ce n'est pas parfait mais bien meilleur que le reste de la série donc... loin d'être déçue !

vendredi 25 novembre 2016

La Voleuse de Livres - Markus Zusak




Titre : La Voleuse de Livres

Auteur : Markus Zusak

Editeur : Pocket

Note : 4/5

Ecouté en anglais





Résumé :
1939. En Allemagne nazie. Le pays retient son souffle. La Mort n'a jamais été aussi occupée et jamais elle ne le sera autant.
Un roman ou il est question : d'une fillette, de mots, d'un accordéoniste, de fanatiques, d'un boxeur juif, d'un certain nombre de vols...
C'est la Mort elle-même qui raconte cette histoire. Dotée d'un humour noir, sarcastique, mais compatissant, elle est témoin de la folie des hommes. Tout semble perdu d'avance, sauf quand se distinguent des enfants rebelles et des Allemands qui n'obéissent pas aux règles...
Quand la Mort vous raconte une histoire, vous avez tout intérêt à l'écouter !
(Goodreads)

Mon avis :
Je ne suis toujours pas trop habituée aux livres audio. Surtout que, avant celui-ci, je n'en ai écouté que deux. Et puisque la fiction historique n'est pas ce que je préfère, je ne pensais pas apprécier ce livre mais, en fait, j'ai beaucoup aimé. Je suis la première surprise ! L'histoire est profonde, bien exécutée, les personnages sont bien construits et attachants... J'ai adoré Liesel, son père adoptif et Max. Même Rosa et ses insultes. Rudy, aussi, est plutôt mémorable.
Je n'attendais rien de ce livre. J'ai été prise au dépourvu par la manière de Markus Zusak de mener ses personnage et sa façon de raconter l'histoire. Je m'attendais à autre chose. Mais j'ai été hâpée dedans rapidement, voulant savoir ce qui allait arriver à la jeune Liesel, comment elle deviendrait la voleuse de livres.
Ce que j'ai le plus aimé, c'est l'omniprésence des livres. Tout commence par un livre et ça finit par des livres. J'ai adoré comment Markus Zusak utilise la vraie histoire des Allemands brûlant les livres pendant la guerre pour la transformer en un message profond, plein d'espoir. Le cadeau de Max pour Liesel est ce que j'ai préféré. Je ne vais pas en dire plus pour éviter les spoilers mais ce cadeau est adorable et il m'a fait adorer Max encore plus.
C'était vraiment un bon et beau livre mais tout ce buzz autour... Je ne comprends pas. Je suis loin d'être déçue de ce livre puisque je l'ai commencé sans rien en attendre mais je ne vois toujours pas la raison derrière le buzz. Surtout vu le manque d'émotions que j'ai ressenti. Encore plus à la fin. Je ne sais pas si c'est à cause de l'audio ou non mais, pour moi, certaines parties manquaient d'émotions.
Maintenant, je m'en vais voir le film parce que ça m'a rendue curieuse !

The Book Thief - Markus Zusak




Title: The Book Thief

Author: Markus Zusak

Publisher: Knopf Books for Young Readers

Rating: 4/5

Listened to in English





Summary:
It’s just a small story really, about among other things: a girl, some words, an accordionist, some fanatical Germans, a Jewish fist-fighter, and quite a lot of thievery...
Set during World War II in Germany, Markus Zusak’s groundbreaking new novel is the story of Liesel Meminger, a foster girl living outside of Munich. Liesel scratches out a meager existence for herself by stealing when she encounters something she can’t resist–books. With the help of her accordion-playing foster father, she learns to read and shares her stolen books with her neighbors during bombing raids as well as with the Jewish man hidden in her basement before he is marched to Dachau.
This is an unforgettable story about the ability of books to feed the soul.
 
(Goodreads)

My review:
I'm still not quite used to audiobooks since, before this one, I only listened to two more. And since historical fiction isn't what I like most, I didn't think I would enjoy it but I did, actually. I'm the first one surprised. The story is deep, well executed, the characters are well built and endearing. I loved Liesel, adored her foster father and Max. Even Rosa with all her cursing. Rudy also is quite memorable. 
I didn't really expect anything from this book. I was taken aback by the way Markus Zusak led his characters and the way he told his story. I thought it would be different. But I was swept into it quickly, wanting to know what would happen to young Liesel, how she would become the book thief. 
What I loved the most about it is the omnipresence of books. It starts with a book and it ends with books. I loved how Markus Zusak used the real history of the Germans burning the books during the war to turn it into a message so deep, so full of hope. I especially loved the gift Max leaves for Liesel. I won't tell much about that part to prevent any spoilers but that gift is so cute that I liked him even more. 
It was really a good and beautiful book but all the hype there is around it... I don't understand it. I'm not disappointed since I started it without any expectations but I still don't see why all the hype. Especially since I think it lacks a bit of emotion. Especially in the end. I don't know if it is because of the audiobook or not but, to me, it lacked emotions.
Now, I'm off to watch the movie since I'm curious!

mercredi 23 novembre 2016

La Fille du Train - Paula Hawkins




Titre: La Fille du Train

Auteur: Paula Hawkins

Editeur : Black Swan

Note: 5/5

Lu en anglais





Résumé :
Vous ne voyagerez plus jamais comme avant...
Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller et revenir de Londres. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe une jolie maison. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu'elle aperçoit derrière la vitre : Jason et Jess. Un couple qu'elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l'être par le passé avec son mari, avant qu'il ne la trompe, avant qu'il ne la quitte. Mais un matin, elle découvre un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Quelques jours plus tard, c'est avec stupeur qu'elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu...
(Goodreads)

My review:
J'ai commencé ce livre sans vraiment en attendre quoi que ce soit. Il faisait le buzz alors j'étais à peu près sûre de ne pas l'apprécier puisque je suis souvent déçue des livres que tout le monde adore et dont tout le monde parle. Mais celui-là est démentiel.
On découvre Rachel, une alcoolique qui prend toujours le même train tous les jours. Elle imagine la vie des gens qu'elle voit depuis le train. Et puis, tout change lorsqu'une femme disparaît. Rachel décide de dire ce qu'elle sait, ce qu'elle a vu depuis le train.
Et c'est le chaos. Rachel pense qu'elle les connaît, elle veut faire partie de leurs vies de façon plus réaliste qu'avant, depuis le train. La disparition de cette femme, c'est sa chance d'entrer dans le monde de ces personnes qu'elle observe tous les jours, dont elle imagine la vie.
Le suspense dans ce livre est vraiment très bien fait. Je ne savais pas où Paula Hawkins m'emmenait mais je l'aurais suivie n'importe où avec un immense plaisir. Rachel n'est pas de ces personnes qu'on apprécie. Elle fait pitié, c'est une alcoolique et elle fait des choses affreuses lorsqu'elle est saoule. Son amie Cathy avec qui elle partage un appartement n'est pas appréciable non plus. En vérité, aucun des personnages n'est vraiment génial.
Mais le pire du pire, c'est Anna. Je ne la supporte absolument pas. Du début à la fin, je l'ai détestée. Sa façon de penser, d'agir... Je l'aurais bien frappée des dizaines de fois si j'avais pu. Cette femme est juste insupportable.
L'intrigue est géniale. Elle se déroule doucement, nous donnant juste ce qu'il faut d'indices sur la route. Et ces indices sont si bien cachés que je ne les ai pas vu avant que la réponse au mystère ne soit donnée.
Et, OH MON DIEU, laisse-moi te dire, je ne m'attendais pas à ça !
L'une des choses que j'ai adoré à propos de ce livre, c'est que j'ai suspecté presque tout le monde SAUF le véritable responsable de la disparition de Megan. Comment n'ai-je pas pu le voir ? D'habitude, je trouve la réponse trop vite mais là, je me suis fait avoir et c'était génial ! J'ai adoré et maintenant, j'ai vraiment envie de voir le film. En espérant qu'il soit aussi bien que le livre.

The Girl on the Train - Paula Hawkins




Title: The Girl on the Train

Author: Paula Hawkins

Publisher: Black Swan

Rating: 5/5

Read in English





Summary:
Rachel catches the same commuter train every morning. She knows it will wait at the same signal each time, overlooking a row of back gardens. She’s even started to feel like she knows the people who live in one of the houses. ‘Jess and Jason’, she calls them. Their life – as she sees it – is perfect. If only Rachel could be that happy.
And then she sees something shocking. It’s only a minute until the train moves on, but it’s enough.
Now everything’s changed. Now Rachel has a chance to become a part of the lives she’s only watched from afar.
Now they’ll see; she’s much more than just the girl on the train…
(Goodreads)

My review:
I started this book without expecting much of it. The hype was so huge about it that I thought I wouldn't like it since I'm often disappointed by hyped books. But this one was truly amazing. 
We discover Rachel, an alcoholic who always takes the same train everyday. She fantasizes about the people she sees from the train and imagines their lives. And then, everything changes when a woman disappears. Rachel decides to say all she knows, all she's seen from the train. 
And then, chaos unfolds. Rachel thinks she knows them, she wants to be a part of their lives in a more realistic way than she used to from the train. The disappearance of that woman is her chance to enter the world of the people she watched everyday, of whom she imagined the life. 
The suspense in this book is amazingly done. I didn't know where Paula Hawkins was taking me but I followed her all along with great pleasure. Rachel isn't a likable character. She's pitiful, she's alcoholic and she does awful things when she's drunk. Her flatmate Cathy is even worse. Actually, none of the characters are very likeable.
But the worse of the worse was definitely Anna. I could not stand her at all, from beginning to end. The way she thinks, the way she acts... I would have slapped her plenty if I could have. This woman is the absolute worst. 
The plot is great. I develops slowly, giving us just enough clues along the way. And the clues are so well hidden that I didn't see them before the answer to the mystery was given. 
And, OMG, let me tell you, I wasn't expecting this! 
One of the things I loved most about this book is that I suspected almost everyone BUT the real culprit. How could I not see that coming, seriously?! Usually, I find the culprit way before the end but on this one, I didn't and that was amazing! I loved it and now, I really want to see the movie and I hope it will be as great as the book.

samedi 2 juillet 2016

Everything, Everything by Nicola Yoon





Title: Everything, Everything

Author: Nicola Yoon

Publisher: Delacorte Books

Rating: 5/5

Read in French




Summary:
My disease is as rare as it is famous. Basically, I’m allergic to the world. I don’t leave my house, have not left my house in seventeen years. The only people I ever see are my mom and my nurse, Carla.
But then one day, a moving truck arrives next door. I look out my window, and I see him. He’s tall, lean and wearing all black—black T-shirt, black jeans, black sneakers, and a black knit cap that covers his hair completely. He catches me looking and stares at me. I stare right back. His name is Olly.
Maybe we can’t predict the future, but we can predict some things. For example, I am certainly going to fall in love with Olly. It’s almost certainly going to be a disaster.
(Goodreads)

My review:
This book is surprise, almost a favorite. It's surprising, full of humor and powerful feelings. 

Maddy is an endearing character. She's so innocent, funny, courageous, full of dreams and desires she knows she can't reach. Her disease forces her to stay locked away in her house with, for only company, her mom and Carla, the nurse who comes regularly. It's not the first time that neighbors move in in the house in front of her but Maddy knows everything will be different this time.
The way she spied on the new family is funny. It's her only way to get a link with the outside world.
I liked Olly. I hated his father, took pity on his sister and mother. Olly is generous, swift, agited. His behavior may seem a bit exaggerated at first but I grew used to it. We can't help but get attached to him, to his way of behaving around Maddy. 
What I liked most about this book were the illustrations, the pages of Maddy's notebooks... All the graphic work in this book is amazing. I loved reading what really looked like emails and the drawings and diagrams of Maddy. 
The plot twist in this novel is unexpected. I saw coming a bit before it was revealed, knowing a bit of this syndrome of which I can't remember the name and the author didn't clearly named it in her book.
The ending is so cute I'm still squealing over it. I would have liked to see a bit more of what the author hints at. I'm curious like that. About Maddy's mom, I think we know too little, it was too hazy. I would have liked to know more about what happens to her.
Anyhow, I really liked this book. It's touching, deep and funny. The way Maddy discovers the world and love, thinking it's a disease... It's adorable and cute to the max. 

vendredi 1 juillet 2016

Bilan de Juin et PAL de Juillet


Bilan de Juin

Ce mois-ci, j'ai explosé mon record avec 14 livres lus ! Ce qui fait que je suis plutôt en retard dans mes chroniques...

Shadowland - Kate Brian : j'ai beaucoup aimé ce roman qui m'a surprise bien que certains personnages n'aient pas été mes préférés. La fin est géniale et bien amenée.

Le Coma des Mortels - Maxime Chattam : ce livre est mon premier coup de coeur du mois. En fan de Maxime Chattam, j'ai été surprise par ce nouveau genre mais j'ai adoré ce mélange d'humour noir, de psychologie tordue et de personnages décadents.

[Anglais] The Iron King (The Iron Fey #1) - Julie Kagawa : J'ai bien aimé ce roman même si je l'ai trouvé trop jeune à mon goût et qu'il ne m'a pas donné ce que j'en attendais. J'ai apprécié Ash et Puck mais beaucoup moins Meghan. Malgré tout, ce roman est plutôt addictif, bizarrement.

[Anglais] Winter's Passage (The Iron Fey #1.5) - Julie Kagawa :  Je n'ai pas pour habitude de lire les nouvelles qui accompagnent une série de romans mais j'ai fait une exception. Ce n'était pas si mal, trop court à mon goût. J'aurais aimé en voir beaucoup plus du Loup et j'espère qu'il réapparaitra dans les romans.

[Anglais] Room - Emma Donoghue : Second coup de coeur du mois. Ce roman est une pure merveille, étonnant et complexe. J'ai adoré chaque phrase. Je me suis retrouvée plongée dans cette histoire et entraînée avec Jack dans ce nouveau monde qu'il découvre. C'est l'un des plus beaux romans que je l'ai lus ce mois-ci.

[Anglais] of Midnight (Throne of Glass #2) - Sarah J. Maas : Troisième coup de coeur du mois. Ce roman est étonnant, encore meilleur que le premier tome. J'ai adoré le développement des divers personnages, leurs interactions, les conséquences... Et cette fin ! Cette fin qui m'a rendue folle et m'a donné le pire book hungover du monde !

Everything, Everything - Nicola Yoon : Ce roman est superbe. Les ajouts des pages de carnets, des emails... C'est très bien fait, mignon à souhait. Le retournement de situation est surprenant, assez inattendu. J'ai beaucoup aimé.

Nos étoiles Contraires - John Green : Je l'ai enfin lu et ce n'était pas ce à quoi je m'attendais. Au vu de tout ce que j'en ai entendu, je m'attendais à beaucoup plus. Malgré tout, ce roman est très beau et les émotions sont là.

Aristote et Dante Découvrent Les Secrets de l'Univers - Benjamin Alire Saénz : Encore un coup de coeur. L'un des plus gros avec Room. Ce roman est magnifique, magique et si bourré d'émotions que je faillis fondre en larmes plus d'une fois. Les deux personnages principaux sont attachants et le vrai sens de cette histoire était inattendu. Je sais que ça sera l'un de ces livres que je pourrais lire et relire sans jamais m'en lasser tant il est magnifique.

Percy Jackson 1 à 3 - Rick Riordan : Puisqu'on m'a prêté les trois tomes, je les ai dévorés à une vitesse assez effrayante. Trois jours, trois tomes, si je me souviens bien. J'ai adoré. Tout simplement. Les livres sont tellement meilleurs que les films (bien que j'adore toujours autant les films). En même temps, c'est Percy Jackson.

A La Conquête de mon Ennemie - Monica McCarthy : Je n'ai pas aimé, celui-ci. C'est le seul que je n'ai pas aimé ce mois-ci. Les personnages ne sont pas crédibles et leur romance l'est encore moins. Je l'ai terminé mais je ne sais même pas pourquoi.

[Anglais/Audio] Me Before You - Jojo Moyes : Dernier coup de coeur du mois. Mon premier audiobook aussi. Je comprends pourquoi on parle autant de ce roman parce qu'il est magnifique. J'ai adoré Lou et l'évolution avec Will... J'ai pleuré et j'ai haï Patrick. Ce livre m'a retournée et j'espère que le film sera aussi bien que le livre.


Pile à Lire de Juillet : 

J'ai prévu de lire :
- Percy Jackson 4 & 5 (j'ai déjà commencé à écouter le tome 4, en fait... J'ai passé la moitié, d'ailleurs)
- Fangirl de Rainbow Rowell
- Heir of Fire (Throne of Glass #3) (je l'ai commencé aussi et presque terminé)
- La voix du couteau de Patrick Ness (je l'ai commencé mais j'ai un peu de mal à accrocher alors bon...) 
- Looking for Alaska de John Green

dimanche 26 juin 2016

Everything, Everything - Nicola Yoon





Titre : Everything, Everything

Auteur : Nicola Yoon

Editeur : Bayard Jeunesse

Note : 5/5

Lu en français 




Résumé :
Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.
(Goodreads)

Mon avis
Ce livre est une surprise, presque un coup de coeur. Il est étonnant, bourré d'humour et de sentiments puissants. 
Maddy est un personnage attachant. Elle est innocente, drôle, courageuse, pleine de rêves et d'envies qu'elle sait qu'elle ne peut pas atteindre. Sa maladie l'oblige à rester enfermée chez elle avec, pour seule compagnie, sa mère et l'infirmière qui vient régulièrement. Ce n'est pas la première fois que des voisins s'installent dans la maison d'en face mais Maddy sait que ça sera différent, cette fois. 
La façon dont elle espionne la famille d'en face est amusante. C'est sa seule façon d'avoir un lien avec le monde extérieur. 
J'ai bien aimé Olly. J'ai détesté son père, eut pitié de sa soeur et de sa mère. Olly est généreux, vif, agité. Son caractère peut paraître un peu exagéré au départ mais on s'y fait. Et on s'attache à lui, à sa façon d'agir envers Maddy. 
Ce que j'ai préféré dans ce livre, ce sont les illustrations, la mise en page, la création des pages de carnets de Maddy... Tout ce travail de graphisme fait son effet. J'ai adoré lire ce qui ressemblait vraiment à des emails, découvrir les dessins et schémas de Maddy. 
La chute de ce livre n'était pas du tout ce à quoi je m'attendais. Je l'ai un peu vu venir, connaissant ce syndrôme dont je ne me souviens plus du nom et que l'auteur n'a pas clairement nommé dans son roman. 
La fin est toute mignonne. J'aurais aimé en voir un peu plus que ce que nous donne l'auteur. Je suis curieuse comme ça. Par rapport à la mère de Maddy, j'ai trouvé que l'on en savait trop peu, que c'était trop flou. J'aurais aimé en savoir plus sur ce qui lui arrive concrètement.
Toujours est-il que j'ai vraiment beaucoup aimé ce roman qui est touchant, profond, drôle aussi. La façon qu'a Maddy de découvrir le monde et l'amour, l'assimilant à une maladie... C'est adorable et mignon à souhait.